Interview de HUSHH, le duo nous présente « Jamais perdus »

Crédit photo: Vincent Thomas

Crédit photo: Vincent Thomas

Raphh et Chrys, le duo HUSHH, ont réalisé leur projet sur le site de financement participatif My Major Company. Ils ont répondu à nos questions pour la sortie de leur album « Jamais perdus » qui sort aujourd’hui le 8 juin 2015.

Pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

Chrys : Nous sommes le duo HUSHH, on est guitariste et chanteuse, notre projet est pop métissé. Notre premier album a été produit par les internautes sur My Major Company et il sort le 8 juin 2015. C’est l’aboutissement de plusieurs mois de travail.

Pourquoi avoir choisi « Hushh » comme nom de groupe ?

Raph : C’est par rapport à notre rencontre il y a environ 6 ans. Lors d’une soirée un petit peu arrosée, j’avais ma guitare avec moi et il se trouve que j’étais en train de jouer puis à un moment j’ai joué la chanson « Summertime ». Et là, j’ai entendu une chanteuse chanter sur le morceau que je jouais..

Chrys : Je suis venue et j’ai chanté « hush pretty baby, don’t you cry… » donc « hushh » est le premier mot de notre rencontre et c’est devenu le nom du groupe.

Vous avez décidé de vous inscrire sur My Major Company pour sortir votre album, racontez-moi un peu cette aventure…

Chrys : A la base, on ne s’est pas mis sur My Major Company pour produire l’album car on n’avait pas encore de projet d’album. On avait quelques chansons mais pas encore construit notre identité. On a donc commencé par publier quelques chansons sur le site pour les faire écouter à des personnes, en dehors de notre cercle d’amis habituels et notre famille. On voulait voir comment allaient réagir les gens, s’ils aimeraient. Puis petit à petit, même si ça a mis un peu de temps, on a réussi à réunir de plus en plus de personnes qui nous faisaient des remarques constructives. Grâce à ça, on a réussi à construite notre identité.

Raph : On s’est mis sur My Major Company parce que notre envie était avant tout de faire de la musique et de la faire partager à un plus grand nombre possible. Au fur et à mesure, on a réussi à construire un projet avec les internautes. Ils nous ont aidé à évoluer, à définir notre style. C’est tout naturellement que ça s’est concrétisé en un album qui est à la fois notre album, mais aussi celui de nos contributeurs.

Crédit photo: Vincent Thomas

Crédit photo: Vincent Thomas

On retrouve différentes couleurs dans cet album, quelles sont vos inspirations, vos influences musicales ?

Raph : Dans cet album, on a mis qui on est musicalement, à savoir des déracinés. Chrys a grandi entre la France, la Côte d’Ivoire et le Liban, et moi je suis originaire d’Afrique du Nord. Même si l’idée n’était pas de faire un album orientalisant ou world, on a préféré avoir une couleur pop mais métissée. C’est donc dans cette direction qu’on s’est dirigé mais au niveau des influences, elles sont vraiment éclectiques car ça va des chansons de Fairuz à des références beaucoup plus pop comme Selah Sue, Christophe Maé ou Jean-Jacques Goldman.

Chrys : On ne s’est pas vraiment basé sur ces artistes en particulier mais on a vraiment fait une musique qu’on aime.

Pourquoi avoir choisi « Jamais perdus » comme nom d’album, qui est aussi celui du single ?

Chrys : La première raison est que le single est une synthèse de l’album, c’est aussi pour ça qu’on l’a choisi comme single. Cette chanson porte en elle toutes les couleurs de l’album, que ce soit au niveau du message du texte, qui est de « ne jamais baisser les bras, malgré la difficulté à faire des choix, de tracer son chemin, il faut toujours avancer ».

Raphh : Aussi, au niveau de la musique car l’idée est qu’elle met au centre qui on est, c’est-à-dire un duo guitare voix avec des instruments qui s’agrègent autour avec une couleur vraiment pop et toujours une touche métissée.

Chrys : Et la seconde raison et qu’en deux mots, « Jamais perdus » porte tout le propos de notre album.

On avait vraiment envie qu’il soit le fruit de notre travail personnel.

Chris a participé entièrement à l’écriture de l’album et Raphh à la composition, c’était important pour vous de vous investir ensemble et autant pour cet album ?

Raphh : Bien sûr, c’est un peu caractéristique de notre personnalité, on est deux personnalités assez fortes et on aime beaucoup s’investir dans ce que l’on fait. A chaque étape, on a insisté pour justement être très impliqué. J’ai eu la chance de co-réaliser l’album avec Benjamin Constant et Jean-Philippe Lalanne. Effectivement, nos rôles se sont décidés de manière très naturelle parce que je suis musicien, guitariste et je compose donc j’ai pu participer à l’arrangement et à la réalisation. Chrys est mélodiste et auteure donc c’est elle qui écrit les textes et elle compose les mélodies.

Chrys : Pour nous, c’était vraiment important que ça soit nos propres compositions et nos propres créations dans cet album. On nous a proposé de reprendre des chansons mais pour un premier album, on avait vraiment envie qu’il soit le fruit de notre travail personnel.

Avez-vous une chanson qui a une histoire qui vous tient plus particulièrement à cœur ?

Chrys : Oui, c’est la chanson qu’on a mis en bonus, c’est d’ailleurs pour ça qu’on l’a mise en bonus, elle s’appelle « Zkerni » qui veut dire « souviens-toi de moi ». Elle parle du déracinement, cette thématique nous tient vraiment à cœur parce que c’est quelque chose qui nous a marqué tous les deux.

D’ailleurs, quel morceau de l’album devrait-on écouter en boucle ?

Raphh : On espère que chacun y trouvera un peu son bonheur. Ca dépend un peu des gouts de chacun mais  c’est vrai qu’il y a des chansons qui s’adressent à un public plus jeune comme « One way » et peut-être que d’autres s’adressent à un public plus ancien comme « Rose ». Donc effectivement, ça va dépendre un peu des gouts de chacun.

Chrys : En gros, si vous voulez danser un petit peu cet été, mettez plutôt « One way » !

Si vous décriviez votre album en trois mots, lesquels seraient-ils ?

Chrys et Raphh : Alors, on va dire positif, coloré et… personnel !

La sortie de cet album est pour nous, un rêve qui se réalise !

Avez-vous une anecdote à raconter sur le tournage du clip de « Jamais perdus » ?

Chrys : Ah oui « holala », en fait on a tourné le clip sur une île volcanique, à Lanzarote. Evidemment, comme à chaque étape du projet Hushh, j’étais complétement malade donc c’était une « cata ». Malgré tout, il fallait faire comme si tout allait bien, comme si le vent était chaud alors qu’il était glacial ! C’était des conditions assez rudes, il fallait que l’île ait l’air déserte alors qu’il y avait beaucoup de monde, certains faisaient du parapente et n’arrêtaient pas de passer dans les champs donc on devait refaire les prises à chaque fois ! En plus, l’île était pleine de cailloux et c’était très difficile de se déplacer et Raphaël…

Raphh : Une suite glorieuse, je me suis ouvert la main alors qu’il fallait continuer à jouer !

Chrys : C’était une grande aventure, c’est vraiment inoubliable.

Crédit photo: Vincent Thomas

Crédit photo: Vincent Thomas

Avec quel artiste ou groupe rêvez-vous de faire la première partie sur scène ?

Raphh : On aimerait la faire avec Selah Sue ! C’est vraiment pour nous, une référence actuelle.

Chrys : Oui, faire la première partie de Selah Sue serait génial ou aussi Soprano, on adorerait aussi.

Comment vous sentez-vous à quelques jours de la sortie de votre album ?

Raphh : On est évidemment très excité mais à la fois terrifié car on ne sait pas comment notre album sera reçu par les médias et le public. On a tellement travaillé dessus, qu’on a perdu tout le recul dessus donc on est un peu interrogatif mais hyper content. La sortie de cet album est pour nous, un rêve qui se réalise !

Pour finir, avez-vous un dernier mot à dire aux personnes qui vous suivent ?

Chrys : Bien sûr, on aimerait les remercier du fond du cœur, pour leur soutien parce qu’ils ont cru en nous et que cet album n’existe que pour ça. Ils sont toujours là, à nous soutenir, à venir à nos concerts donc on leur doit tout, un « grand merci » et on espère qu’ils seront là encore et encore dans le futur avec nous.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Je remercie Raphh et Chrys de m’avoir accordé du temps et pour leur gentillesse. Je leur souhaite une très bonne continuation et merci au label My Major Company pour m’avoir permis de réaliser cette interview.

Retrouvez le groupe en concert le 17 juin prochain au café de la danse, à Paris.

Pour vous procurer l’album « Jamais perdus » : ITunes – Fnac – Amazon

Retrouvez HUSHH sur les réseaux sociaux: Facebook – Twitter

Je vous laisse avec ce magnifique clip. 🙂

Marion

Publicités

Une réflexion sur “Interview de HUSHH, le duo nous présente « Jamais perdus »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s